Les gabares ; le Gros Ventre

Annoncé par Game-lab au cours du mois de Septembre, le Gros ventre viendra renforcer la flotte française de Naval action d’ici l’Early Acces du jeu.
Surcouf, du forum officiel, encyclopédie (plus ou moins) vivante de l’histoire maritime nous retrace les grandes lignes de cette gabare.
En premier lieu aujourd’hui nous intéresserons nous aux gabares avant de revenir vers vous plus spécifiquement sur le navire.

 

Monographie du Gros ventre

Monographie du Gros ventre

 

Résumé tiré du texte de la monographie Le Gros Ventre.
Auteur : Gérard Delacroix.
Éditeur : A.N.C.R.E.

## Ceci n’est pas une copie intégrale de la monographie, mais un résumé légèrement remanié. Pour plus de précisions, je vous encourage à vous procurer cette excellente monographie. ##

Les gabares :

Le terme de gabare s’applique à plusieurs types de bâtiment, les plus connus sont les gabares fluviale. Mais on donne aussi ce nom à un type de bâtiment de charge utilisé en mer par la marine du roi entre les XVIII et XIX siècle.
Pour assurer l’approvisionnement des escadres ou des arsenaux, on utilise ce type le bâtiment. Ce sont des navires propres à effectuer des missions d’accompagnement et de transport au cabotage ou au long-cours. C’est un bâtiment disposant de grandes capacités de charge. Ce n’est pas un bon marcheur mais il est robuste et ce comporte très bien à la mer.
Jusqu’au début du XVIII siècle, la flotte de transport est essentiellement composée de flûte, les gabares sont utilisées plutôt au service du port. Elles ne sont pas pontées, elles servent à l’évacuation de la vase des ports et au transport de l’est pour les vaisseaux.

 

Plan du Gros ventre

Plan du Gros ventre

 

C’est dans les années 1715 que les premières gabares propre au transport du bois apparaissent. Ce sont des navires pontés avec une longueurs de 60 à70 pieds (19,45 à 22,74 mètres) et une largeur de 18 à 20 pieds (5,85 à 6,50 mètres) pour un port estimé à 120 tx et 200 tx pour les plus importantes.
L’armement est très limité, beaucoup ne sont même pas armées. Et quand elles le sont, c’est avec quelques canons de 4 livres.
Les gabares n’ont qu’un seul pont, c’est une spécificité de ce type de bâtiment. La gabare de mer ressemble extérieurement à une corvette. Elles ont un décor mais pas de bouteilles, elles sont gréées comme les vaisseaux, c’est à dire en trois mâts carrés.

Gabare la Lionne

Gabare la Lionne

 

Dans les années 1740/45, la taille des gabares augmente, de 80 à 106 pieds (26 à 34,45 mètres) pour un port de 250 tonneaux pour les plus grandes, et l’artillerie varie du calibre 4 au 6 avec un nombre de 4 à 20 pièces.
Ce type de bâtiment est destiné au transport du bois dans les différents port du Royaume, elles sont pontée et ont deux gaillards. On parle d’ailleurs de « gabare ponté » pour les différencier des gabares « non-pontées » destinées au service des ports.

En 1760, les gabares grossissent encore pour un port variant entre 350 et 450 tonneaux pour des longueurs allant de 112 à 115 pieds (36,40 à 37,35 mètres) et de 25 à 28 pieds de largeur (8,12 à 9,10 mètres), le coefficient d’allongement rapport longueur/largeur) est très important, jusqu’à 4,48 pour le Gros Ventre.

 

Plan de la gabare Gros ventre

Plan de la gabare Gros ventre

 

L’ordonnancement de 1765 fait la différence entre deux types de gabares, la traditionnelle gabare « au cabotage » et une autre dite « au long-cours »
La première est destinée au transport du bois est des échanges entre les ports et la deuxième aux approvisionnements des colonies. Et dans le pire des cas, certaines sont même utilisées pour la traite des Noirs…
L’artillerie est composé de 10 à 20 pièces de 4 à 8 livres, parfois 12 livres.
Certains bâtiments dénommés gabares dont le tonnage avoisine 150 tonneaux sont gréés en brick, voire même en cotre pour les plus petits.
Plusieurs de ces navires marchants servent aussi à l’instruction des futurs officiers en les exerçant à la mer. On utilise les gabares à aller chercher le bois de mature destinés aux vaisseaux principalement à Riga dans le Nord, elles forment une division de six gabares (pour rappel, une division est composée de 3 à 8 bâtiments) sous les ordres d’un capitaine de vaisseau.
Au début du XIX siècle, un grand nombre de gabares seront mises en chantier. Ces bâtiments sont issus des plans de Sané, Filhon ou Guignace. Le tonnage varie de 135 à 350 tonneaux, avec une artillerie de 6 à 18 pièces avec un calibre de 4 à 6 livres.

Gabares au port de Lampaul

Gabares au port de Lampaul

 

Vers 1810, l’ingénieur Pestel va proposer un plan type de gabare écuries pour 46 chevaux avec un port de 380 tonneaux. Les dimensions sont : 13,87 m x 8,48 m x 4,84 m. L’armement est de 2 canons de 12 et 10 caronades de 18. Ce plan propose la disparition des gaillards, on est donc avec un pont continu dit à « franc tillac ».
Pendant près de 40 ans, c’est ce dernier type de gabares qui sera très largement utilisées dans la marine, avec bien évidemment des variations d’aménagements en fonction de sont utilisation.
À noter que Kerguelen avec le Gros Ventre est le premier à utiliser une gabare comme navire d’exploration. Son choix sera suivit par bien d’autres.

Comportement des gabares à la mer :

Selon les différents devis de retour de campagne, il semble que la qualité à gouverner est « parfaite » dans tous les cas, de même que le port de la voile est aussi excellente.

La gabare La

La gabare La

 

Le tangage est reconnu sur toutes les gabares comme « très doux » ou « ne cassant rien ».
Le roulis est lui « très vif », « considérable mais sans fatigue », « très violent », « fort » et même « très fort ». L’explication est du fait de la grande capacité du maître-couple qui engendre un rappel important.
La marche au plus près est donné comme « médiocre » a « très avantageuse pour ce type de bâtiment ». Certaines gabares comme la Baleine et la Guyane ont données du 6 nœuds, mais ordinairement c’est plutôt 4 noeuds.
Grand largue, on trouve du « assez bien » a du « marche le mieux ». La vitesse est de 10 nds au mieux pour une moyenne de 6 nds.
Le vent arrière est considéré comme « ordinaire » à « passable ». Vitesse maxi de 8,5 nds pour la Guyane, 6 nds pour les autres.
Le comportement à la cape est plutôt bon, la cape sous voilés triangulaires est jugée la meilleure.
Les gabares virent bien et rapidement vent arrière comme vent devant. Tous sont d’accord pour dire que la meilleur position pour la mature est quand elle est « bien droite » ou « d’aplomb ».

 

Maquette du Gros ventre

Maquette du Gros ventre

 

Le coefficient d’allongement important et la masse considérable d la cargaison fatigue énormément la charpente. Tous les devis rapportent ce manque de résistance dans les liaisons. Les navires se disloquent, le pont s’affaisse dans la cale, etc.
Les longues campagnes et la grande masse de la cargaison ont aussi une conséquence sur l’arc du bâtiment, on trouve généralement 10 à 20 pouces (0,27 à 0,54 mètres), on en a trouvé jusqu’à 46, soit 1,24 m !!!

Dans le jeu

Le gros ventre est pour le moment le navire de transport avec les plus grandes cales du jeu. Avec 4800 tonneaux en cale, ce dernier est capable de transporter jusqu’aux plus importantes cargaison. Doté de quelques canons de chaque cotés de classe 6 à 9 à raison de 10 par bordée, ce dernier ne peut pas vraiment se défendre seul face contre à l’ennemi mais peut résister en jeu aux gankers avides de combats rentables et faciles.

Pas particulièrement rapide ni véloce, cette barge flottante vaut surtout pour sa cale que pour ses capacités maritimes.

Voici ses stats ci dessous
stats02

01

Merci encore à Surcouf pour l'article

2 Comments

  1. SkyTyphon 8 March 2017
    Répondre

    Très bel article, cependant je pense qu’il y a une petite coquille, lorsque tu parle de l’arc que l’on ait pu avoir, tu dis 46 pieds, je pense que tu parle de pouces ^^

    Encore une fois, très bon article

    • Kierrip 9 March 2017
      Répondre

      =]MARKED AS SPAM BY SLIDE2COMMENT[=
      C’est corrigé, merci pour Surcouf l’auteur de l’article

Leave a comment