L’indiaman

Histoire

L’Indiaman est un type de navire de transport faisant le voyage entre l’Europe et les Indes. Employés par la compagnie des indes orientales anglaise ou hollandaise, ils formaient des convois de navires escortés en plus par des navires de guerre afin de transporter passager et marchandises entre les 2 continents et ce via le Cap de bonne espérance.
Les Indiaman ne sont donc pas à proprement parlé une classe de navire mais le terme correspondrait plutôt à une utilisation de bateau. Il pouvait s’agir dans les premiers temps de Bricks ou de Gallion mais peu à peu de nouveau navires virent le jour permettant le transport de 1000 à 1200 tonneaux de marchandise en plus de passagers et de canons.
Ces derniers n’étaient pas là que pour faire peur aux ennemis des compagnies maritimes puisqu’à plusieurs reprises pirates et corsaires se brisèrent les dents sur ces convois.
En 1804 c’est une escadre française commandée par l’amiral Linois qui doit se retirer devant la puissance de feu des marchands.

Le Pitt engage le St Louis (puis s’enfuit), 29 September 1759

En jeu

L’Indiaman est l’un des navires de transport les plus joué sur Navalaction avec le trader lynx, irrattrapable, et le trader snow qui reste un navire assez équilibré.
Il bénéficie d’un armement tout à fait convenable et d’une forte armure. Ce n’est pas pour rien qu’au 18ème siècle 2 Indiaman furent rachetés par l’amirauté anglaise et transformés en navire de ligne de 56 canons.
En jeu, si l’instinct du chasseur ne verra que la proie, prenez garde que cette dernière ne se mette en tête de vous mordre. Souvent par bêtise, les marchands essayeront de fuir avec ce monstre pataud et vous pourrez saisir votre chance pour abimer sa poupe et descendre son équipage composé au départ de 380 hommes.
A son bord, n’hésitez pas si d’aventure votre ennemi vous rattrape à faire quelque peu face pour descendre la voilure adverse avant de fuir tel le Pitt qui en 1759 attaqua le St louis, pourtant navire de ligne français avant de fuir.

 

 

Une belle puissance de feu!

Leave a comment