Manœuvrer dans Navalaction

Nombreux sont les joueurs à se demander comment tourner de façon aisée sur Navalaction. Nous allons aujourd’hui nous interesser aux navires au gréement carré, à savoir les frégates et les navires de lignes.
Le jeu vous propose de diriger la vergue avant avec les touches A ou E et les 2 vergues arrières avec W et C. La vergue avant, bien entendue située à l’avant comme son nom l’indique à une puissance physique de moment de force plus importante que la vergue du centre puisque située plus loin de l’axe de rotation du navire. Le plus simple pour « comprendre » et appréhender à tout moment la position idéale des voiles à mettre en place (même si assez réducteur), c’est d’imaginer son navire comme une balance. Lorsqu’on appuie d’un coté, l’autre coté bouge de façon inverse. Si j’appuie sur l’arrière du navire depuis la gauche, le navire tourne vers la gauche. Si j’appuie l’avant par la droite, le navire tourne à gauche.

Imaginons un navire avec un axe de rotation situé en son centre. La quille sur laquelle s’exerce la pression de l’eau empêche le navire de se retourner à cause d’une gite trop importante. Elle va aussi nous permettre de tourner autour d’elle. Bien sur la quille sur ces navires est située sur toute la longueur mais encore une fois pour vous faciliter la tache, imaginez la comme sur les navire actuels, située uniquement en son centre.

On dispose donc virtuellement dans nos têtes d’un navire avec une quille centrale, un axe de rotation située en son milieu, une vergue avant pour prendre le vent, une vergue arrière pour prendre le vent, et une vergue centrale quasiment inutile.
Maintenant, passons aux travaux pratiques.

 

Des manœuvres en images

  • En bleu le vent qui s’exerce sur les voiles. Ou il passe à travers si la voile est déventée ou il s’arrête dessus si la voile prend le vent.
  • En rouge le mouvement exercé par le vent.
  • En vert le mouvement exercé par la rotation du navire autour de son axe du fait de la puissance de la force rouge.
  • Quelques explications a coté de chaque texte pour vous aider. Ne pas prendre en compte la direction du gouvernail sur les images.
  • A gauche auto skipper, à droite skipper manuel

A) De vent arrière au vent de travers

 

00002

 

1) Image 1

On est cul au vent ou vent arrière. On va se placer bâbord amure (vent sur bâbord). On a pas grand chose à faire car le vent pousse le bateau. La voile arrière dévente toute seule la voile avant puisqu’elle bloque le vent à cette dernière. On va donc se servir du gouvernail pour tourner

2) Image 2

Notre navire virtuel rappelez-vous tourne autour de son axe. On va donc déventer la voile avant. Elle ne sert plus à rien car elle ne prend plus le vent. A contrario pour la vergue arrière on met les voiles face au vent. On garde tout de même un peu de vitesse mais surtout on commence à tourner autour de notre axe de rotation.

3) Image 3

C’est juste la suite de l’image 2. On tourne vraiment très vite avec ce système et en quelques instants on est vent de travers. Notez que contrairement aux images sur tous ces screenshots, le gouvernail est à plein à gauche. Autant s’aider de tout ce que l’on peut pour tourner.

 B) Virer de bord

00003

 

 4) Image 4

On va tourner face au vent. Remarquez l’énorme chute de vitesse avec la méthode consistant à tourner en voiles manuelles. En skipper auto, le but est d’avoir le maximum de vitesse avant d’écraser la barre du coté souhaité. On tourne face au vent en gardant sa vitesse mais la surface nécessaire pour tourner est immense. On ne peut pas ainsi facilement passer sur la poupe d’un navire exposé par exemple. En skipper manuel la vitesse est fortement réduite mais on tourne dans un mouchoir de poche.

Les voiles arrières prennent le vent, elles sont face au vent mais bordées à contre, c’est à dire à contrario de leur propre désir. On comprend bien que la vitesse diminue ainsi puisqu’elles ont même tendance à faire reculer le navire. Ceci dit on est encore un peu sur le coté du vent ce qui est intéressant pour faire tourner notre navire. La barre est bien sûre sur la gauche. La voile avant est déventée pour ne pas gêner la manœuvre.

5) Image 5

Le vent est franchi. Les forces exercées par le vent s’inversent. La voile avant va enfin se mettre au travail! Face au vent, cette dernière pousse le navire vers la gauche très rapidement. Les voiles arrières sont autant que possible déventées. Le gouvernail continue à nous faire tourner vers la gauche. La vitesse est nulle ou quasi. On tourne comme une toupie

C) De vent de travers au grand largue

 

00004

6) Image 6

On continue à s’aider avec le même système que sur l’image 5. L’image 6 vous montre le moment exact ou vous remettre en skipper auto. Pour le savoir, il suffit de voir à quel moment les voiles arrières sont déventées. En effet, on y a pas touché depuis l’image 4 et au moment de l’image 6, il est enfin temps de se remettre en voile auto pour reprendre de la vitesse et repartir sur l’autre flanc.

7) Image 7

On tourne très mal entre le travers et le largue, bien plus mal que face au vent en fait. Les voiles sont quasi alignées, le mouvement qu’on peut en tirer est mince. Heureusement votre gouvernail est là. Pour vous aider toutefois, déventer si vous souhaitez tourner plus vite au détriment de votre vitesse les voiles arrières.

Quelques astuces

  • Le gouvernail doit toujours être orienté vers l’endroit où vous voulez tourner sauf si votre vitesse devient négative. Si la vitesse devient négative, il doit être orienté en sens inverse
  • Pour tourner à l’arrêt, il faut mettre les voiles comme indiquées sur les images, maintenir ses voiles à 5% et pousser le gouvernail dans le sens du mouvement. Pourquoi? Car à 0 nœud, les développeurs font tourner le navire dans le sens inverse du gouvernail. Pour se faciliter la tache on monte les voiles, on les descend, on les monte, on les descend, on les monte etc. Le but est de rester immobile ou quasi mais de tourner sur soi même.
  • Sur l’image 6, on peut en fait décider de conserver les voiles arrières déventées plus longtemps. A vous de voir si vous souhaitez privilégier manœuvre ou vitesse
  • Le focus équipage voile ne vous donne pas de bonus de vitesse mais un bonus de manœuvre. Pour tourner face au vent il est un plus indéniable
  • Toute eau dans la coque réduit votre manœuvre de façon considérable. Il faut donc pomper et réparer les voies d’eau avant de vous lancer dans un ballet sur l’eau
  • Si vous avez des questions on pourra y répondre sur le forum. N’hésitez pas à nous faire part de vos retours ou suggestions

1 Comment

  1. luca1307 4 February 2015
    Répondre

    Terrible!! Perso je commence a bien piger les manœuvres, mais cela sera certainement très utile pour beaucoup! Vraiment du bon boulot Kierrip

Leave a comment