Santissima Trinidad

Dernier navire à être déblocable pour le moment, le Santissima (Trinidad) représente la clef pour être invité à tester l’Open World parmi les premiers mais aussi un rêve pour de nombreux joueurs…

Présentation

Dernier navire à être déblocable pour le moment, le Santissima (Trinidad) représente la clef pour être invité à tester l’Open World parmi les premiers mais aussi un rêve pour de nombreux joueurs.

Pourtant dès les premiers instants, on s’aperçoit que le monstre des mers n’a rien à voir avec le vaillant Victory. Plus faible en armure et surtout doté d’une poupe bien décorée mais immanquable, il fera les frais pendant les parties des tirs adverses qui à moins que très mal tirés ne peuvent que le toucher. Cette forteresse des mers est en effet particulièrement haute sur l’eau et la couleur rosé donnée par le cèdre qui le constitue en fait une cible facilement repérable par les vigies adverses.

Au niveau de la manœuvrabilité, on reste sur du classique navire de ligne. La où le Bellona se démarque de ses conserves grâce à sa jouabilité le Santissima tel une enclume est quasi injouable sans une maitrise parfaite de l’orientation des vergues. Malgré ces lacunes, ce balourd vire bien au vent sauf bien entendu lorsque son beau pré est emporté auquel cas il ne peut quasiment plus qu’empanner.
Seule véritable avantage du navire par rapport au Victory l’armement du navire est impressionnant. Pour une fois il semblerait que les développeurs aient pris certaines libertés avec les canons du navire puisque historiquement ces derniers étaient de mauvaises factures et de petits calibre. Ici, une bordée de 42 peut facilement arracher le blindage entier d’une surprise alors qu’un tir à bout portant dans un navire de ligne offrira sa structure aux alliés dotés de plus petites pièces

2015-02-03_00010

Le Santissima n'est pas invincible attention
Historique

Construit alors que l’Espagne était en déclin afin de restaurer son image auprès des puissances étrangères le Santissima Trinidad souffre de nombreuses mal-conceptions. Mis à l’eau en 1769 avec 3 ponts on décida finalement d’en faire un 4 pots en 1795 afin d’égaler les bateaux de la classe Océan lancés à partir de 1788. Construit non pas en chêne mais en acajou et cèdre, il pesait quelques 5000 tonnes auxquelles s’ajoutèrent rapidement algues pétoncles et d’autres animaux marins puisque contrairement à bon nombre de navires de l’époque, le Santissima ne bénéficiait pas d’un doublage en cuivre (ce dernier anti oxydant limite la prolifération de la faune et de la flore à son contact).
Très lent, trop lourd, peu manœuvrant et surtout mal servit par un équipage souvent en sous nombre et peu qualifié, aucun fait d’arme ne vient réellement dorer le blason du Trinidad. Ce dernier finira sa vie coulée quelques jours après Trafalgar où il fut capturé par les anglais après 4heures d’intense combat.

Santissima_Trinidad_mg_0582

3 ponts +1 pont=4 ponts... où comment alourdir un mastodonte
Armement
69 canons de chaque coté :
17 sur le pont supérieur parmi :
9 livres
9 livres long
12livres
12livres long
18 livres
18 livres long

17 sur le premier pont parmi :
9 livres
9 livres long
12livres
12livres long
18 livres
18 livres long
24 livres

18 sur le deuxième pont parmi :
9 livres
9 livres long
12livres
12livres long
18 livres
18 livres long
24 livres
32 livres

17 sur le troisième pont parmi:
9 livres
9 livres long
12livres
12livres long
18 livres
18 livres long
24 livres
32 livres
42 livres

4 à l’arrière et 2 en chasse parmi :
9 livres
9 livres long
12livres
12livres long
18 livres
18 livres long
24 livres
32 livres
Carronade de 18
Carronade de 24

  • 2015-01-22_00077.jpg
  • 2015-01-24_00013.jpg
  • 2015-01-26_00010.jpg
  • 2015-01-26_00014.jpg
  • 2015-01-29_00012.jpg
  • 2015-01-29_00016.jpg
  • 2015-01-29_00019.jpg
  • 2015-01-30_00001.jpg
  • 2015-02-03_00001.jpg
  • 2015-02-03_00002.jpg
  • 2015-02-03_00004.jpg
  • 2015-02-03_00006.jpg
  • 2015-02-03_00010.jpg
  • 2015-02-03_00022.jpg
  • 2015-02-03_00018.jpg
  • 2015-02-03_00028.jpg
  • 2015-02-03_00030.jpg

Leave a comment